Milieux de travail et COVID-19 : Éléments à prendre en compte en matière de santé et de sécurité au travail pour la réouverture et la poursuite des activités pendant la pandémie

  • Arrandale, V.H., Ahuja, M., Mo, S., Dama, H., Delic, L., Gol-Rasan, F., and Meng, P. (2020). Milieux de travail et COVID-19 : Éléments à prendre en compte en matière de santé et de sécurité au travail pour la réouverture et la poursuite des activités pendant la pandémie. Association canadienne de normalisation, Toronto (Ontario), Canada.

Sommaire

Le 11 mars 2020, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déclaré que la maladie à coronavirus (COVID-19) était une pandémie mondiale. La maladie à coronavirus, ou COVID-19, causée par le coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère 2 (SRAS-CoV-2), représente un risque mondial en évolution rapide qui a déjà radicalement changé notre façon de vivre et de travailler. À mesure que les restrictions sont assouplies et que les milieux de travail rouvrent partout au Canada, plus de travailleurs retournent au travail, et les milieux de travail peuvent alors devenir des sites importants de transmission communautaire. La prévention de la transmission de la COVID-19 dans les milieux de travail protégera la santé physique et psychologique des travailleurs, et celle de la communauté dans son ensemble.

Le présent rapport de recherche vise à examiner et à résumer les pratiques en matière de santé et de sécurité au travail susceptibles de favoriser une réouverture plus sécuritaire et un fonctionnement continu des milieux de travail pendant la pandémie de la COVID-19.

La méthodologie a compris une analyse des lignes directrices, des normes techniques, de la documentation scientifique évaluée par les pairs, ainsi que des documents de la littérature grise concernant la COVID-19 et la réouverture des lieux de travail ou le retour au travail à l’aide de moteurs de recherche sur Internet, de réseaux de santé et de sécurité au travail et d’une stratégie de recherche itérative. Un résumé des résultats de l’analyse a été compilé dans un rapport de recherche officiel (partie A) et les messages clés du rapport de recherche ont ensuite été utilisés pour élaborer un document d’orientation (partie B). Le rapport de recherche et le document d’orientation ont fait l’objet de trois séances d’examen rapide par les pairs; plus de 100 experts de partout au Canada ont été invités à formuler des commentaires.

Bon nombre d’éléments relatifs à la santé et à la sécurité au travail concernant la santé physique et psychologique des travailleurs sont à prendre en compte pendant la pandémie de COVID-19. Si un milieu de travail a été fermé ou fonctionne à capacité réduite, les employeurs sont tenus de tenir compte de l’état sanitaire du bâtiment et des systèmes des bâtiments avant de reprendre les activités. Le chauffage, la ventilation et le conditionnement d’air (CVCA) des bâtiments et les réseaux d’alimentation en eau pourraient comporter d’autres risques microbiologiques et chimiques qu’il faut prendre en compte et contrôler (p. ex. Legionella). Afin de réduire la probabilité d’introduction du COVID-19 dans le milieu de travail, les employeurs devront encourager les travailleurs à rester chez eux s’ils présentent des symptômes ou s’ils sont en contact avec un cas confirmé ou suspecté de COVID-19. Les employeurs peuvent également mettre en place un test de dépistage pour les travailleurs et les autres personnes qui entrent dans le milieu de travail. Avant que les travailleurs retournent sur le lieu de travail, une évaluation des risques devrait être effectuée pour déterminer les emplois ou les tâches pouvant présenter un risque accru d’exposition à la COVID-19. Les efforts visant à réduire la probabilité de transmission dans le milieu de travail devraient suivre la hiérarchie des mesures de contrôle. Lorsqu’il n’est pas possible d’éliminer l’exposition possible par une transition vers un travail isolé ou à distance (p. ex. le travail à domicile), des contrôles d’ingénierie et des contrôles administratifs pourraient être mis en œuvre. Les lieux de travail pourraient être modifiés, et l’aménagement de l’horaire des employés et la planification des activités liées au travail peuvent être modifiés afin de réduire les contacts étroits et d’optimiser la distance physique. L’amélioration des taux de renouvellement d’air et de la filtration dans le système CVCA pourrait contribuer à réduire les probabilités de transmission. Ces stratégies devraient être combinées à l’utilisation de couvre-visages et d’une bonne hygiène des mains pour réduire la transmission de la COVID-19. Les interventions multifacettes sont susceptibles d’être plus efficaces pour contrôler les dangers en milieu de travail. La prévention de la COVID-19 et la lutte contre celle-ci devraient faire partie d’un système complet de gestion de la santé et de la sécurité au travail (SGSST), notamment une consultation à grande échelle des travailleurs.

La pandémie de COVID-19 se poursuivra probablement pendant de nombreux mois, voire des années. Les employeurs devraient envisager de se préparer à des fermetures ultérieures des milieux de travail non essentiels. Les employeurs et les organisations qui souhaitent obtenir davantage de soutien peuvent trouver des ressources auprès des organisations locales, provinciales ou territoriales, nationales et scientifiques. Les connaissances scientifiques sur le virus s’améliorent rapidement; les recommandations changeront au fur et à mesure qu’on en apprendra à ce sujet. Il est important de noter que les connaissances acquises au cours de la pandémie de COVID-19 aideront à mieux gérer les vagues ultérieures de la maladie et peuvent également être utiles pour se préparer à de futures pandémies.

Les milieux de travail sont d’importants sites de transmission possibles de la COVID-19 et jouent donc un rôle majeur dans le contrôle de la propagation de la COVID-19. Encourager les travailleurs à rester à la maison lorsqu’ils sont malades ou s’ils ont eu un contact avec un cas confirmé de COVID-19 aidera à empêcher l’introduction de la COVID-19 dans le milieu de travail. La hiérarchie des mesures de contrôle devrait guider la sélection de ces mesures dans le but de réduire le risque de transmission dans le milieu de travail. Les travailleurs et les employeurs ont besoin de soutien pour réduire au minimum le risque d’exposition et de transmission à mesure que nous nous adaptons aux nouvelles pratiques de travail pendant la pandémie de COVID-19.