Les bâtiments sont d’importants émetteurs de gaz à effet de serre (GES). Selon Ressources naturelles Canada, la consommation d’énergie des résidences et des bâtiments a représenté 17 % des émissions de GES en 2014[1]. L’amélioration de l’efficacité énergétique des bâtiments est un aspect important du plan du Canada visant la réduction des émissions de GES de 40 % d’ici 2030 (par rapport aux niveaux de 2005). Le besoin de nouvelles solutions dans le secteur canadien du bâtiment est aussi souligné dans de récentes initiatives fédérales, notamment le Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques[2]. En outre, de telles solutions peuvent permettre aux occupants et aux propriétaires de bâtiments d’économiser des montants substantiels.

Beaucoup de solutions et pratiques en matière d’efficacité énergétique peuvent être mises en œuvre pour la conception et la construction de nouveaux bâtiments. Les projets de réparation, de rénovation, de mise à niveau et de remise en service peuvent aussi accroître l’efficacité énergétique de bâtiments existants. Même si l’énergie consommée par les bâtiments est en majeure partie destinée au chauffage, à la climatisation et à l’éclairage des locaux, d’autres systèmes, comme les ascenseurs et les chauffe-eau, contribuent aussi à la consommation d’énergie globale. Un nombre croissant de propriétaires et de gérants de bâtiments mettent en œuvre des stratégies de gestion de l’énergie et des dispositifs de commande intelligents pour réduire la consommation d’énergie de l’ensemble des systèmes consommateurs d’énergie. Les normes du Groupe CSA soutiennent ces efforts.

 Ouvrir la voie vers des normes sur les systèmes

Le programme d’efficacité énergétique du Groupe CSA possède une longue feuille de route en élaboration de normes de rendement distinctes destinées à être appliquées aux bâtiments. Ces normes portent sur les systèmes d’éclairage, de CVCA et de réfrigération des bâtiments et elles se penchent aussi sur des produits résidentiels et industriels. Beaucoup de ces normes sont mentionnées dans la réglementation canadienne (fédérale et provinciale) du domaine de l’efficacité énergétique et elles sont arrimées aux exigences en place aux États-Unis. Même si l’élaboration de normes de ce type continue, il existe un besoin pressant d’approches larges sur les systèmes.

Sous la supervision du comité technique sur les systèmes d’énergie des bâtiments, le Groupe CSA a lancé plusieurs initiatives visant à étudier les interactions entre divers éléments et sous-systèmes des bâtiments afin d’établir l’efficacité de l’ensemble du système. Ces nouvelles normes sur les systèmes traitent de la mise en service des bâtiments et des ponts thermiques et elles uniformisent les méthodes de modélisation de la consommation d’énergie. Elles englobent délibérément des constructions neuves et les bâtiments rénovés ainsi que divers types de bâtiments. On considère actuellement la possibilité d’intégrer certaines de ces normes sur les systèmes complexes au Code national de l’énergie pour les bâtiments – Canada (CNÉB) et à des codes provinciaux sur l’énergie comme le BC Energy Step Code.

sommaires des normes sur les systèmes d’énergie des bâtiments du Groupe CSA publiées ou en préparation
Figure 1 : sommaires des normes sur les systèmes d’énergie des bâtiments du Groupe CSA publiées ou en préparation.

Une mise en service efficace peut aider à économiser de l’énergie

Même si les bâtiments doivent respecter les exigences des codes et normes nationaux et provinciaux, il est aussi important de s’assurer que, quand ils sont en service, les systèmes d’énergie fonctionnement de façon nominale. La mise en service efficace de ces systèmes peut permettre des économies d’énergie annuelles de l’ordre de 5 à 15 %[3] [4].

Les normes CSA Z5000-18, Building commissioning for energy using systems (publié en anglais),et CSA Z5001:F20, Mise en service de bâtiments existants pour les systèmes consommateurs d’énergie, fournissent des protocoles, des pratiques exemplaires et des recommandations pour la mise en service des installations d’énergie et d’eau dans les bâtiments nouveaux et existants, respectivement. Conformément aux pratiques de gestion de bâtiments, ces normes peuvent vous aider à atteindre un rendement optimal et à accroître l’efficacité des systèmes d’énergie afin d’économiser l’énergie et de réduire les coûts.

Les normes CSA Z5000-18 (en anglais) et CSA Z5001:F20 peuvent être visualisées gratuitement dans la Boutique CSA.

 Se pencher sur les ponts thermiques pour réduire les pertes de chaleur

Comme le chauffage et la climatisation des locaux consomment une portion substantielle de l’énergie dans les bâtiments commerciaux, institutionnels et résidentiels au Canada, la performance thermique de l’enveloppe du bâtiment joue un rôle crucial dans la réduction des charges de chauffage.

Les ponts thermiques se produisent quand un composant d’un bâtiment se prolonge à l’extérieur de l’espace chauffé ou climatisé, permettant ainsi un transfert de chaleur. En négligeant les ponts thermiques, on peut sous-estimer les pertes thermiques totales par les murs de 20 à 70 %. Si on ne remédie pas aux principaux ponts thermiques, l’ajout d’isolation pourrait ne pas réduire substantiellement les pertes de chaleur globales par les murs.

La nouvelle Norme nationale du Canada CSA Z5010:F21, Méthodologie de calcul des ponts thermiques, fournit une méthode cohérente que vous pouvez utiliser pour calculer les ponts thermiques dans les bâtiments et estimer leur effet énergétique sur les pertes et les gains de chaleur par l’enveloppe du bâtiment.

La norme CSA Z5010:F21 peut être visualisée gratuitement dans la Boutique CSA.

 Faciliter le déploiement des nouvelles technologies

Les nouvelles technologies émergentes, de la production d’énergie renouvelable au stockage thermique en passant par les appareils connectés, ont le potentiel d’améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments et de réduire leur impact environnemental. Les nouvelles normes peuvent aider les bâtiments à haut rendement et intelligents à réaliser leur plein potentiel. Le Groupe CSA a récemment lancé un projet qui aidera à uniformiser les exigences relatives à l’infrastructure de technologies de l’information et des communications et à la gestion des données pour les bâtiments. Une des principales raisons d’être de la norme sur les systèmes est de soutenir l’interconnexion et la communication sécuritaires et sécurisées entre systèmes du bâtiment intelligents, comme les systèmes de CVCA, d’éclairage, de sécurité et d’ascenseurs.

[1] Ressources naturelles Canada, Une stratégie canadienne pour les bâtiments, https://www.rncan.gc.ca/efficacite-energetique/efficacite-energetique-batiments/une-strategie-canadienne-batiments/20536 (consulté en février 2022)

[2] Gouvernement du Canada, Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques, https://www.canada.ca/fr/services/environnement/meteo/changementsclimatiques/cadre-pancanadien/plan-changement-climatique.html (consulté en février 2022)

[3] Ressources naturelles Canada, Commissioning des nouveaux bâtiments, https://www.rncan.gc.ca/efficacite-energetique/efficacite-energetique-batiments/efficacite-energetique-des-nouveaux-batiments/commissioning-des-nouveaux-batiments/20680 (consulté en février 2022)

[4] Ressources naturelles Canada, Recommissioning des bâtiments existants, https://www.rncan.gc.ca/efficacite-energetique/efficacite-energetique-batiments/efficacite-energetique-batiments-existants/recommissioning-batiments-existants/20706 (consulté en février 2022)