La nouvelle norme sur les ampoules domestiques répond aux préoccupations des consommateurs concernant la sécurité des ampoules fluocompactes et d'autres produits d'éclairage similaires

Date: janvier 01, 1970
Emplacement: Global

Normes CSA, un organisme leader dans les solutions basées sur les normes, annonce officiellement aujourd'hui la publication d'une nouvelle norme relative aux ampoules domestiques à vis éconergétiques. Pour répondre aux préoccupations des consommateurs liées à la fin du cycle de vie des ampoules fluocompactes (LFC), la nouvelle norme va au-delà des exigences habituelles sur la sécurité électrique. La nouvelle norme C22.2 nº 1993-09 sur les ampoules à ballast intégré et les adaptateurs d'ampoules, harmonisée avec les États-Unis et le Mexique, fera en sorte que toutes les LFC et d'autres ampoules similaires vendues en Amérique du Nord respectent les mêmes normes de sécurité.                         

« Fin de vie » fait référence à une LFC qui ne fonctionne plus à pleine capacité car elle s'affaiblit et arrive au terme de son cycle de vie utile.   Quand les premiers modèles d'ampoules fluocompactes arrivaient à la fin de leur vie utile, elles devenaient parfois chaudes, ce qui causait une décoloration ou une déformation du luminaire ou du culot de l'ampoule, et un dégagement de fumée.  

« Les normes CSA sont des documents en constante évolution, révisés au moins tous les cinq ans et corrigés si nécessaire afin de les adaptés aux changements technologiques, à l'usage, ou aux préoccupations du public, » a fait savoir Stephen Brown, le directeur du programme électronique et technique de Normes CSA. « Normes CSA et ses homologues au Mexique et aux États-Unis ont reconnu que la réticence des consommateurs, à cause de la fin de cycle de vie des LFC, pourrait être un frein pour l'acceptation par le marché de ces produits écoefficaces, et par conséquent, ils ont conjointement élaboré des normes nouvelles et harmonisées pour répondre aux préoccupations des consommateurs, » a-t-il ajouté.

Normes CSA au Canada, Underwriters Laboratories Inc. (UL) aux États-Unis, et la National Association of Standardization and Certification for the Electrical Sector (ANCE) au Mexique, ont conjointement élaboré la norme en tant que membres de CANENA, l'acronyme en espagnol de Conseil pour l'harmonisation des normes électrotechniques des nations des amériques à but non lucratif. Tous les trois organismes se sont réunis pour élaborer des exigences d'essai supplémentaires concernant les LFC afin de réduire les effets fin de vie utile.  

La nouvelle norme, C22.2 nº 1993-09 sur les ampoules à ballast intégré et les adaptateurs d'ampoules, exige un minimum de précision sur les matériaux du boîtier en plastique et plusieurs autres essais supplémentaires sur les produits en fin de vie utile qui simulent mieux les modes de défaillance éventuelles.    Elle est trinationale et elle est harmonisée avec l'UL 1993 et la norme mexicaine NMX-J-578/1-ANCE.

À la base d'une lampe à lumière mixte, comme les ampoules fluocompactes, se trouve un filament intégré spécial qui contrôle le courant de démarrage et de fonctionnement.                    Elle a été conçue pour fonctionner dans une douille à vis, de la même façon q'une ampoule à incandescence classique.     La norme C22.2 nº 1993-09 sur les ampoules à ballast intégré et les adaptateurs d'ampoules couvre les exigences concernant les différents types de lampes, notammeent les lampes fluorescentes, fluocompactes, à décharge à haute intensité, à diode électroluminescente (DEL), à incandescence au tungstène halogène. Plusieurs fabricants de lampes se sont déjà organisés pour appliquer les nouvelles exigences de la norme.

La nouvelle norme harmonisée ne répond pas aux préoccupations des consommateurs relatives à la quantité de mercure autorisée et acceptable dans les produits d'éclairage. Les lampes fluocompactes contiennent généralement une très petite quantité de vapeur de mercure scellé dans le tube de verre, soit une moyenne de cinq milligrammes par rapport à un thermomètre à mercure, qui doit contenir approximativement 500 milligrammes. Au Canada, les niveaux de mercure autorisés sont fixés par Santé Canada1 De la même façon, Santé Canada doit également déterminée les niveaux acceptables de rayonnement ultraviolet (UV) ou d'énergie électromagnétique émis par les produits2. Les règlements concernant l'élimination des lampes fluocompactes contenant du mercure sont établis par Environnement Canada3.

La nouvelle norme est disponible en format PDF à www.shopcsa.ca, en appelant le service des ventes de Normes CSA au 800-463-6727, ou en leur envoyant un courriel à sales@csa.ca.

1http://www.hc-sc.gc.ca/hl-vs/iyh-vsv/environ/merc-eng.php
2http://www.hc-sc.gc.ca/hl-vs/iyh-vsv/prod/cfl-afc-eng.php
3http://www.ec.gc.ca/MERCURY/EN/index.cfm

À propos de Normes CSA
Normes CSA est un organisme leader qui propose des solutions basées sur des normes et des services à l'industrie, au gouvernement, aux consommateurs et à d'autres parties intéressées, en Amérique du Nord et sur le marché mondial. Se concentrant sur l'élaboration de normes et de codes, sur les produits  applicatifs et sur les services de formation, de consultation et de  certfication du personnel, l'organisme cherche à contribuer à renforcer la sécurité publique,à améliorer la qualité de vie, à protéger l'environnement et à faciliter les échanges commerciaux. Normes CSA est une branche du Groupe CSA, qui est composé de CSA International et de OnSpeX. CSA International fournit des services d'essai et de certification pour les produits électriques, mécaniques, de plomberie, à gaz et plusieurs autres ; et OnSpeX fournit des services d'évaluation, d'inspection et de consultation pour les détaillants et les fabricants. Pour plus de renseignements, visitez www.csa.ca.

Version française disponible

Communiquez avec : Anthony Toderian,
responsable des relations avec les médias
Groupe CSA  
Téléphone : 416-747-2620
Courriel : anthony.toderian@csagroup.org